ÉCOLE DE MÉDITATION

NORD ISERE

QUESTIONS FRÉQUENTES À PROPOS DE LA MÉDITATION…

… ET QUELQUES TENTATIVES DE RÉPONSES

Depuis des millénaires, les sagesses traditionnelles s’appuient sur l’expérience pour tester et vérifier ce que les textes proposent. Des sages ont passé des centaines d’heures à approfondir cette connaissance et en ont compris tous les bienfaits.

 

Cette page vous propose, à travers quelques extraits de livres, réflexions, différentes approches, manières d’aborder le sujet mais toutes pointent vers le même objectif : la connaissance de soi en profondeur.

 

Il est important d’en vérifier le bien-fondé, par l’approche intellectuelle d’une part et par l’approche expérimentale d’autre part.

 

  

QUELQUES IDÉES REÇUES SUR LA MÉDITATION

Pour précision, il est question de clarifier le terme “méditation” qui est pris ici dans le sens de la pratique méditative d’introspection et de connaissance de soi et non comme le développement d’une pensée dans le sens occidental.

ON PENSE SOUVENT QUE LA MÉDITATION CONSISTE À FAIRE LE VIDE DANS SA TÊTE

En réalité, dans la méditation les instants sans penser sont assez rares, tout au moins pendant un certain temps et l’essentiel du travail consiste non à faire taire le bavardage de l’esprit, mais à ne pas se laisser emporter par lui, en l’observant au lieu de s’y identifier.

L’objectif est de se rapprocher d’une “conscience sans objet”, où l’esprit n’est engagé dans aucune activité mentale volontaire, mais tente de rester en position d’observateur, de témoin.

Ce n’est donc pas une absence de pensées, mais une absence d’engagement dans les pensées.

Il y a un exemple très connu parmi les pratiquants : on laisse passer les pensées comme on regarde les nuages dans le ciel, sans se laisser embarquer par eux.

ON PENSE SOUVENT QUE LA MÉDITATION EST UNE RÉFLEXION APPROFONDIE ET INTELLIGENTE SUR UN SUJET MÉTAPHYSIQUE COMME LA VIE, LA MORT, LE COSMOS...

En réalité, dans la pratique méditative l’esprit n’est pas emporté par une réflexion intellectuelle ou une élaboration conceptuelle.

Dans un premier temps l’attention est portée sur le ressenti non verbal, corporel et sensoriel.

Dans un second temps l’esprit aguerrit peut se tourner vers les pensées pour les observer.

ON PENSE SOUVENT QUE LA MÉDITATION EST UNE DÉMARCHE RELIGIEUSE OU SPIRITUELLE

En réalité, la méditation est une démarche vers soi-même, dans la simplicité de l’instant.

Ce qui n’exclut nullement l’aspect précieux de la démarche, le sacré, que l’on peut retrouver dans l’intention que l’on met à pratiquer, à “entrer en amitié avec soi-même”.

ON PENSE QUE LA MÉDITATION C'EST UN PEU COMME LA RELAXATION OU LA SOPHROLOGIE...

En réalité, dans la méditation on ne cherche pas à atteindre un état de détente ou de calme particulier (certaines séances peuvent au contraire être difficiles ou douloureuses), mais simplement à intensifier la conscience des expériences intimes dans l’instant présent.

Par la pratique de la présence à soi-même on peut constater qu’une détente s’établi dans le même temps, c’est un des “bienfaits collatéraux” qui sont nombreux.

Mais la finalité de la méditation n’est pas de se relaxer ou se détendre. Il s’agit de faire connaissance avec soi-même dans toute la profondeur de l’être.

Voici un texte de Red Hawk, tiré de son magnifique livre “l’observation de soi“. 

Ce texte illustre magnifiquement ce qu’est la vigilance et la confiance portées à l’état le plus extrême…

L’ATTENTION DES FOREURS-ÉTOILES

 

Dans un tunnel obscure et étroit ils s’agenouillent l’un derrière l’autre éclairés seulement par une lampe sur leur casque et percent des trous pour la dynamite.

L’homme de tête tient le burin d’un mètre cinquante avec sa pointe effilée en forme d’étoile.

Une main à quelques centimètres de l’extrémité du burin. Le faisceau de sa lampe est centré sur la pointe.

Jamais il ne regarde en arrière.

L’homme derrière lui lance la masse de 6kg de toutes ses forces. Son faisceau est centré sur l’extrémité.

Jamais il ne dévie son regard.

Le bruit cadencé des coups est tellement assourdissant dans ce petit espace confiné qu’ils ont obturé leurs oreilles et ne se parlent jamais.

Parfois l’homme de tête fatigue et souhaite se reposer.

Il ne peut crier, il ne peut se retourner, donc juste après le coup de masse, il place son pour directement sur l’extrémité, là où la masse arrive.

L’homme derrière lui est focalisé sur l’extrémité. Jamais il ne dérive. 

La voix qui jacasse dans notre tête …

“Moins nous en savons sur la voix qui babille et jacasse dans notre tête, nous disant quoi faire, quoi croire, quoi acheter, qui aimer etc…, plus nous lui accordons le pouvoir de nous mener à la baguette et de nous convaincre que tout ce qu’elle dit est vrai.”

     

Yongey Mingyur Rinpotché – 

Pour l’amour du monde – Éditions Fayard 

“LA MÉDITATION C’EST SAVOIR SE RETROUVER FACE À SOI_MÊME…

 La méditation, c’est savoir, petit à petit, se retrouver face à soi-même pour enfin voir et reconnaitre ce qui est en soi, sans être pour autant démuni.

Constater que l’on peut entrer en relation avec ce côté “obscur” (ce que l’on fuit, ce qui nous fait peur en nous) que l’on refuse le plus souvent et, au fur et à mesure l’apprivoiser, entrer en amitié. De là nait un complet soulagement.

Mais ce n’est pas un face à face comme on fait face à un ennemi. C’est plus une relation de compagnons, qui cheminent, côte à côte et font réellement connaissance, et cheminent pour un réelle réconciliation.

C’est par le fait d’être éloigné de ce qui nous repousse que l’on développe un malaise, et même une peur.

La connaissance de soi c’est, petit à petit, se rapprocher de tous les aspects de soi que l’on repousse, que l’on dénigre, que l’on refuse.

C’est très concret. Le “terrain de jeu” est énorme et les règles sont simples : laisser se développer, se dire, toutes ces choses qui sont enfouies. L’une après l’autre, les voir, les regarder, être complètement avec elles.

Et c’est cette complète ouverture neutre qui guérit.”

Eric Modeste

QUELQUES SUGGESTIONS DE LECTURE

– Jack KORNFIELD : La sagesse du cœur – la méditation à la portée de tous – Édition POCKET

– Eckhart TOLLE : Le pouvoir de l’instant présent – guide d’éveil spirituel – Éditions J’ai lu

– Arnaud et Emmanuel DESJARDINS : Spiritualité de quoi s’agit-il ? – Éditions de la table ronde

– Matthieu RICARD : Plaidoyer pour l’altruisme – Édition du NIL

– Fabrice MIDAL : Foutez-vous la paix et commencez à vivre – Éditions POCKE

– Red HAWK : “l’observation de soi” – Éditions ALTESS

– Yongey Mingyur Rinpotché : “Pour l’amour du monde” – Éditions Fayard 

 

 

DE LA CROYANCE ET DE L’EXPÉRIENCE…

“Ne croyez pas une chose simplement sur des ouï-dire.

Ne croyez pas sur la foi des traditions parce qu’elles sont en honneur depuis de nombreuses générations.

Ne croyez pas une chose parce que l’opinion générale la tient pour vraie ou parce que les gens en parlent beaucoup.

Ne croyez pas une chose sur le témoignage de l’un ou de l’autre des sages anciens.

Ne croyez pas une chose parce que les probabilités sont en sa faveur, ou qu’une accoutumance vous incline à la tenir pour vraie.

Ne croyez pas ce que vous vous êtes imaginé pensant qu’une puissance supérieure vous l’avait révélé.

Ne croyez rien sur la seule autorité de vos maitres ou des prêtres.

Cela seul que vous aurez vous-même éprouvé, expérimenté et reconnu pour vrai, qui sera conforme à votre bien et à celui des autres, cela, croyez-le et conformez-y votre conduite. 

Citation de Bouddha in LA SAGESSE DE L’ÉVEIL – Albin Michel